Alerte amphibien

 

Vous pouvez participer !

En signalant – via la fiche de signalement de ce site – vos observations d’animaux malades c’est-à-dire présentant des signes cliniques (malformations, boursouflures, rougeurs, marbrures, etc….), vous pouvez participer efficacement à la meilleure connaissance des maladies des amphibiens de France. A l’issu de l’année de terrain 2014, nous compilerons les informations recueillies (et en particulier les photographies) afin de réaliser, avec la collaboration de vétérinaires, le tableau clinique des maladies des amphibiens observées en France.

La chytridiomycose

L’étude épidémiologique initiée en France en 2009 par le programme européen RACE (2009-2012) se poursuit avec des analyses réalisées dans le cas de signalement de mortalités massives, ainsi qu’en lien avec les espèces introduites. L’Alsace (collaboration avec l’association BUFO) et le Languedoc-Roussillon (CEFE EPHE-CNRS) sont deux régions où l’échantillonnage a été particulièrement soutenu et ces deux régions feront l’objet d’étude de génétique des populations pour comprendre les modalités de dispersion du champignon. A l’échelle de la France, une étude de génétique est en cours pour identifier les éventuelles lignées présentes.

La Ranavirose

Une étude réalisée en 2013 a montré le rôle d’un Ranavirus dans des épisodes de mortalités massives de Grenouilles rousses dans le massif du Mercantour. En 2014, une surveillance des populations d’amphibiens des lacs alpins est sollicitée, et une étude est entreprise en collaboration avec le Parc National du Mercantour pour comprendre l’émergence de cette maladie sur ce territoire.